{interview} JUNGJUNG ou l’art du crochet botanique.

tricotin_jungjung-cabbage_2

Un chou splendide au crochet et fil de coton fin par JungJung.

Splendid cabbage crocheted with a fine cotton thread by JungJung.

Photo : Ten_do_Ten

tricotin_jungjung-carotte

Broche faites de diverses légumineuses crochetées par JungJung.

Brooches made of different crocheted root vegetables by JungJung.

Photo : Ten_do_Ten

tricotin_jungjung-carotte-1

Zoom sur les beaux feuillages et les couleurs si subtiles crochetés par JungJung.

Close-up on the beautiful foliage and such subtle colours crocheted by JungJung.

Photo : Ten_do_Ten

tricotin_jungjung-fleur-1

Jolies fleurs et boutons de camomille crochetés par JungJung.

Pretty camomile flowers and buds crocheted by JungJung.

Photo : Ten_do_Ten

tricotin_jungjung-fleur-2

Marguerites légères crochetées par JungJung.

Light daisies crocheted by JungJung.

Photo : Ten_do_Ten

tricotin_jungjung-fleur-3

Pissenlits crochetés par JungJung.

Dandelions crocheted by JungJung.

Photo : Ten_do_Ten

tricotin_jungjung-fleur-4

Fleurs sublimes crochetées par JungJung.

Sublime flowers crocheted par JungJung.

Photo : Ten_do_Ten

tricotin_jungjung-fleur-5

Les mêmes crochetées par JungJung et vues de haut.

The same ones crocheted by JungJung and seen from above.

Photo : Ten_do_Ten

tricotin_jungjung-fleur-6

Ravissantes fleurs jaunes crochetées par JungJung.

Beautiful crocheted yellow flowers by JungJung.

Photo : Ten_do_Ten

tricotin_jungjung-fleur-7

Jolie composition de trèfles crochetés par JungJung.

Pretty vignette with clovers crocheted by JungJung.

Photo : Ten_do_Ten

tricotin_jungjung-hortensia

Hortensias crochetés par JungJung.

Hydrangea crocheted by JungJung.

Photo : Ten_do_Ten

tricotin_jungjung-leeks

Jeunes poireaux ou oignons de printemps crochetés par JungJung.

Young leeks or spring onions crocheted by JungJung.

Photo : Ten_do_Ten

tricotin_jungjung-cabbage

Chou-fleur et brocoli crochetés par JungJung.

Cauliflower and broccoli crocheted by JungJung.

Photo : Ten_do_Ten

tricotin_jungjung-legumes_1

Racine de lotus en tranches crochetée par JungJung.

Lotus root finely chopped crocheted by JungJung.

Photo : Ten_do_Ten

tricotin_jungjung-legumes_2

Pois gourmands crochetés par JungJung.

Snow peas crocheted par JungJung.

Photo : Ten_do_Ten

tricotin_jungjung-radishes

Jeunes pousses à croquer crochetées par JungJung.

Young sprouts ready to bite crocheted by JungJung.

Photo : Ten_do_Ten

tricotin_jungjung-radishes_2

Radis crocheté par JungJung.

Radish crocheted by JungJung.

Photo : Ten_do_Ten

tricotin_jungjung-radishes_3

Navets et betteraves crochetés par JungJung.

Turnips and beetroots crocheted by JungJung.

Photo : Ten_do_Ten

tricotin_jungjung-shitaki

Enokitake, champignons japonais crochetés par JungJung.

Enokitake, Japanese mushrooms crocheted by JungJung.

Photo : Ten_do_Ten

tricotin_jungjung-trefles

 Trèfles crochetés par JungJung.

Clover crocheted by JungJung.

Photo : Ten_do_Ten

tricotin_jungjung-trefles-2

 Zoom sur les trèfles crochetés par JungJung.

Close-up on JungJung crocheted clovers.

Photo : Ten_do_Ten

tricotin_jungjung-outils

Le fil fétiche de JungJung et son matériel de la marque TULIP et DMC.

JungJung’s favourite yarns and notions, DMC and Tulip.

Photo : Ten_do_Ten

IN ENGLISH BELOW

-   –   -

Si vous êtes un fan de crochet et addict de Pinterest, il est presque impossible de ne pas poser les yeux un jour ou l’autre sur les merveilles de JungJung. Elle est devenue la coqueluche des fans de textile depuis son exposition “Vege” en 2010. Ses fleurs magnifiques et ses légumes ultra-réalistes sont si bien présentées par les photographies de son mari, l’artiste japonais Ten_do_Ten dont il faut absolument que vous alliez voir l’expo d’art pixel sur sac en papier. C’est tout simplement magique.

Mais revenons à son épouse, née en 1970 au Japon et donc les études d’art lui ont donné un oeil sûr pour la couleur et le souci du détail. Sa passion pour les arts du fil date de l’enfance et cette autodidacte en crochet nous offre une vision poétique de la nature, tellement réaliste et touchante grâce à des couleurs d’une subtilité inouïe, et un travail d’une grande finesse. Le résultat est frais, aérien, léger et ultra réaliste.

JungJung a également écrit avec la designer Miki Fukushima ce qui est probablement l’un des plus beaux livres de crochet fin au monde, entièrement dédié à la création de bijoux inspirés de la physionomie des plantes. Un livre à avoir dans votre collection !

Fan inconditionnelle, vous l’aurez compris, j’ai donc contacté JungJung pour lui proposer cette interview, elle a tout de suite dit oui, tout en m’expliquant que, ne parlant pas anglais, elle utilisait un logiciel traducteur. C’est donc en japonais que je l’ai interviewée avec l’aide parfois presque poétique de Google Translate et aussi celle de mon ami Chris que je remercie beaucoup pour son aide. Nous avons donc gardé des questions simples et avons tâché de traduire au mieux ses réponses.

Merci JungJung d’avoir répondu à nos très nombreux emails et  nos questions pas toujours claires !!!

-   –   -

INTERVIEW

-   –   -

Où êtes-vous née et où vivez-vous maintenant ?
Je suis née à Tokyo et j’y ai toujours vécu.

Venez-vous d’une famille d’artistes ?
Mon mari est le designer Ten_do_ten.
Et mon père a toujours essayé de trouver un moment pour faire de la peinture à l’huile.
Ma cousine, qui est de deux an mon aînée a quitté le collège pour une école d’art. Je l’ai toujours enviée. Tout cela a clairement eu un impact sur mon parcours.

Où avez-vous étudié l’art ?
Depuis ma tendre enfance, j’adore dessiner, coudre, tricoter et crocheter. Personne ne m’a enseigné ces techniques. C’est grâce aux livres que j’ai appris.
J’ai été au collège classique tout d’abord, et pendant cette période, c’était plutôt à la maison que je créais des tas de choses, parfois de la peinture, de la teinture, de la couture, etc. J’ai même créé des pull-overs. J’ai ensuite été au lycée et puis je suis entrée à l’Ecole Musashino d’Art et de Design.

Qu’y avez-vous étudié ? 
A l’école d’Art, j’ai étudié majoritaire la peinture à l’huile et puis j’ai créé 3 peintures et me suis arrêtée là. Je n’ai plus pu continuer en 2D et me suis lancée dans la création tridimensionnelle.

Avez-vous étudié le textile ? 
Non, pas du tout. En tout cas pas à l’école.

A quel âge avez-vous appris le crochet ? Qui vous a appris ?
Je devais avoir 10 ou 11 ans, et comme les autres techniques que j’évoquais plus tôt, j’ai également appris avec un livre.

Qui a-t-il dans votre boîte à ouvrage ?
– Du cordonnet spécial DMC No.80
– Des crochets
– Un coupe-fil
– Une règle de bambou

Pouvez-vous nous décrire votre journée type ?
Tout d’abord je me lève. J’adore me réveiller, c’est vraiment un moment agréable et important de ma journée ! En suite je commence par m’occuper des tâches ménagères et à partir de midi, je commence à travailler. Le soir, mon mari et moi cuisinons et dînons ensemble.
Après le  dîner, je range, puis c’est le bain et au lit. Je lis pendant une heure ou deux et je m’endors.

Pourquoi crochetez-vous principalement des légumes ?
Parce que j’adore manger !

Je suis fascinée par la poésie de votre travail. D’où tenez-vous votre inspiration ? 
Des couleurs naturelles du monde.

De quoi êtes-vous la plus fière ?
De  ma première exposition en 2010 intitulée « Vege ».

Pouvez-vous nommer 3 de vos artistes préférés ?
C’est une question difficile !!
Il y a tellement d’artistes que j’aime et je ne peux vraiment pas en choisir 3.
Désolée !

Quel serait le projet de vos rêves ?
J’aimerais simplement continuer à faire ce que je fais, à mon propre rythme.

Est-ce que je peux vous demander à quoi vous travailler en ce moment ?
A la création de plusieurs accessoires pour un kimono qui est en train d’être fabriqué.

Est-ce que vous vendez vos oeuvres ?
Oui.

Où ça ? 
A la galerie “Deux Poissons” [NDLR : en français dans le texte], “Ebisu gallery” à Tokyo

Y a-t-il encore quelque chose d’important que vous souhaiteriez dire ?
Je vous remercie beaucoup !

 

 LIENS :

Le site de JungJung

Le site du mari de JungJung TEN_DO_TEN
Une vidéo fantastique de son expo

Le dernier livre de JungJung et Miki Fukushima sur les bijoux crochetés. C’est probablement mon livre de crochet préféré au monde ! Il vous fait découvrir le travail ultra fin de JungJung, ses tucs et astuces pour vous permettre de faire des bijoux du beauté à couper le souffle. Il est publié en japonais et vendu sur Amazon Japon ou en anglais en Australie uniquement, chez Penguin.

 

-   –   -

IN ENGLISH

-   –   -

If you are a fan of crochet and a Pinterest addict, it is very hard, even impossible to not lay your eyes on one of JungJung’s marvels. She has become a world sensation since her first exhibition “Vege” in 2010. Her wonderful flowers and vegetables so well presented by the photographs of her husband the famous Japanese artist Ten_do_Ten. I need to have a look at this video about his recent exhibition of pixel art on brown paper bags. It is simply magic.

But let’s go back to his wife, born in Japan, whose art studies have given her acute sense of detail and a taste for colour. Her passion for textile started at an early age. This gifted and completely autodidact artist offers us a very poetic vision of nature, so realistic and touching thank to her subtle choice of colour and a very fine work. The result is fresh, airy and ultra realistic.

JungJung has also co-written with designer Miki Fukushima what is probably the most beautiful fine crochet book in the world. Entirely dedicated to jewellry making, it is inspired by the physiognomy of plants. Definitely a book to add to your collection!

As you would have gathered, I am JungJung number one fan, so I have contacted her to ask her if she would agree to answer my questions and she immediately said yet. But she told me that because she doesn’t speak English, she was using an online translator. So this is with the poetic help of Google Translate that I interviewed her. I also got the precious help of my friend Chris (thank you so much for your help!). We have tried to keep the questions simple and we did our best to translate her answers.

Thank you again a thousand times, JungJung, for your prompt answers to my emails and my sometimes very unclear questions!!!

-   –   -

INTERVIEW

-   –   -

Where were you born and where do you live now?
I was born in Tokyo.  And I have been living here ever since.

Do you come from an arty family?
My Husband is the graphic designer Ten_do_ten.

My Father always tried to make time, once in a while, to take up his brushes and do oil painting.
My cousin, who is two years older than me, left high school to go to art school and I have looked up to her for a long time.
All this has definitely an impact on me.

Where did you study art?
From my early childhood, I loved to draw, sew and knit. No one taught me, I learnt through reading books.

I attended an ordinary high school, and it was more at home that I created a lot of things, sometimes painting, dyeing, sewing, and so on, I even knitted sweaters. I went to junior college and then The Musashino College of Art and Design.

What art did you study? 
At College, I majored in Oil painting but I only drew 3 paintings, then could not do it anymore. So instead, I started to work on three dimensional creations.

Did you study textile? 
No, I did not study textiles.

At what age did you learn crochet? Who taught you?
When I was probably 10 or 11 years old. I learnt in a book.

What is in your tool box?
– DMC cordonnet special No.80
– Crochet hooks
– Thread scissors
– A bamboo ruler

What is your typical day like?
First I wake up. I like waking up, it is a really important and nice moment for me! Then I start my day by doing my house duties. From noon I’ll start on my work and in the evening my husband and I will cook dinner and eat together.

After dinner, I clean up, bath and then bed. I’ll read for an hour or two and then sleep.

Why vegetables?
Because I enjoy eating food.

I am fascinated by the poetry of your crochet work. Where do you get you inspiration from?
From the colour of the natural world.

What is your proudest artistic achievement to date?
My first exhibition in 2010 called « Vege ».

Can you name 3 artistes you admire?
This is a difficult question!!
I have a lot of favourite artists so I cannot condense them into 3 favourites.
Sorry.

What is your dream project?
I want to continue what I’m doing at my own pace.

Can we I ask what you are working on at the moment?
Several accessories for a kimono in the making.

Do you sell your art?
Yes.

Where? 
In Deux Poissons, Ebisu gallery, Tokyo.
http://www.deuxpoissons.com

Tell us anything important.
I wish you all the best, thanks and bye.

 

LINKS:

JungJung’s husband, designer TEN_DO_TEN website.
fantastic video of his last exhibition presenting 10 years of pixel art on brown paper bags. A must see!

JungJung’s website

JungJung and Miki Fukushima’s book on crocheted jewellery  is probably my favourite crochet book in the world! It allows you to discover the ultra fin work of JungJung, her tips, techniques and ideas. It will show you how to make breathtaking crochet jewellery. It is published in Japanese and sold on The Japanese Amazon and in English published by an Australian editor: Penguin Books.

{interview} DOMINIQUE KÄHLER l’Escoffier du tricot

tricotin_dominique-kahler_fromage

 Plateau de fromage tricoté par la reine du tricot alimentaire, Dominique Kähler.

Cheese platter knitted by the queen of food knitting, Dominique Kähler.

Photographie : Martin Graf

tricotin_dominique-kahler_poulet

Le fameux poulet de Bresse aux pattes noires tricoté par Dominique Kähler.

The famous French black feet chicken from the Bresse region, a delicacy, knitted by Dominique Kähler.

Photographie : Martin Graf

tricotin_dominique-kahler_boucherie_1

Le fantastique photographe suisse John Wilhelm dont je suis les exploits sur Facebook depuis pas mal de temps a su capter l’art de Dominique Kähler et lui rendre tout son humour et son réalisme. Je vous recommande de jeter  un oeil à son travail reconnu dans le monde entier. C’est génial.

The fantastic Swiss photographer, John Wilhelm, whom I have been following on Facebook for a while, has captured the essence of Dominique Kähler’s art, and enhances its humour and realism. I highly recommend that you have a look at his Facebook photo albums. It’s amazing.

Photographie : John Wilhelm

tricotin_dominique-kahler_boucherie_2

 Dans sa ville de Wil en Suisse une ancienne boucherie désaffectée a été mise à la disposition de Dominique Kähler pour qu’elle y expose une fantastique boucherie tricotée plus vraie que nature.

In her city of Wil in Switzerland an old butcher’s shop was put at Dominique Kähler’s disposal to exhibit her fantastic knitted meats which look more real than the real stuff!

Photographie : John Wilhelm

tricotin_dominique-kahler_diner

Un festin de roi par Dominique Kähler.

A feast fit for a king by Dominique Kähler.

Photographie : John Wilhelm

tricotin_dominique-kahler_diner_2

Détails du festsin de roi par Dominique Kähler. Jambon, saussices, salamis, etc.

Details of the King’s feast by Dominique Kähler: ham, sausages, salamis, etc.

Photographie : Dominique Kähler

tricotin_dominique-kahler_balance

 Chez le boucher par Dominique Kähler.

At the butcher’s by Dominique Kähler.

Photographie : Martin Graf

tricotin_dominique-kahler_faisan

Faisant tricoté par Dominique Kähler.

Pheasant knitted by Dominique Kähler.

Photographie : Andreas Mueller Pathle

tricotin_dominique-kahler_frigidaire

Le frigidaire plein de victuailles tricotées similaire à celui qui était présenté à VOGUE Knitting LIVE! à New-York par Dominique Kähler.

The fridge full of food similar to the one presented at knitted VOGUE Knitting LIVE! in New-York by Dominique Kähler.

Photographie : Andreas Mueller Pathle

tricotin_dominique-kahler_gateaux

Mignardises et pâtisseries pour le thé par Dominique Kähler.

High tea by Dominique Kähler.

Photographie : Andreas Mueller Pathle

tricotin_dominique-kahler_poisson

Plateau de fruits de mer par Dominique Kähler.

Seafood platter by Dominique Kähler.

Photographie : Andreas Mueller Pathle

tricotin_dominique-kahler_portrait_nb

Portrait de Dominique Kähler avec son fameux faisan tricoté.

Portrait of Dominique Kähler with her famous knitted pheasant. 

Photographie : Andreas Mueller Pathle

 In English Below

-   –   -

Dominique Kähler est de ces artistes dont les oeuvres vous collent un sourire indéfectible sur le visage. Regardez plutôt son plateau de fromage et ce faisant sorti tout droit de la table de Versailles ! Vous qui habitez la France, vous avez sous le nez probablement le meilleur fromager du coin, imaginez le plaisir et le pincement de coeur pour les expats à qui ces trésors de la gastronomie française manquent terriblement.
C’est de ce manque qu’est née la passion de Dominique pour les créations gastronomiques et grâce à un talent incroyable pour la couleur et un vrai souci du détail, elle fait rêver et sourire des millions de gens. J’ai voulu en savoir plus sur son histoire et son procédé. Elle a eu la gentillesse de bien vouloir répondre à mes questions.

-   –   -

 

INTERVIEW

 

Où êtes-vous née et quel a été votre parcours « géographique » jusque-là ?
Je suis née dans la maison de campagne de mes parents dans le Cher, mais j’ai été élevé à Paris au pied du Sacré-Cœur. Je me suis mariée à un Suisse et depuis 40 ans j’habite la Suisse allemande de l’Est.

Pouvez-vous décrire l’endroit où vous habitez aujourd’hui ?
J’habite une petite ville de 20.000 habitants près du lac de Constance. J’ai une maison avec un beau jardin (…d’artiste, inclassable selon le guide des jardins Suisses)et près du centre-ville.

Vous avez fait des études de médecine et des études d’histoire de l’art, c’est un vrai exploit ! Est-ce que votre cœur a balancé entre les deux et vous n’avez pu en sacrifié un ?
Oui plus ou moins. A vrai dire, j’ai passé mon bac à 17 ans et mon père ne m’a pas tellement laissé le choix ! On a trouvé un compromis : Il m’a inscrit à l’école de médecine, et je me suis inscrite aux cours du soir de l’école du Louvre. Pour me faire de l’argent de poste, j’allais aussi à Drouot pour enchérir pour des commanditaires. C’était passionnant ! J’avais une mémoire excellente et je n’avais pas de difficultés pour étudier. J’ai réussi à tout mener de front sans grandes difficultés. Maintenant, c’est l’art qui m’intéresse le plus et le tricot. J’ai fait une formation chez Knit-1 à Brighton pour perfectionner mon tricotage à la machine pour les grandes pièces.

Vous avez été psychiatre pendant de nombreuses années, pratiquez-vous toujours ?
La psychiatrie en elle-même ne m’a jamais vraiment passionnée, mais elle me permettait de faire une médecine holistique et naturopathique, que j’ai affectionnée. Maintenant je ne fais plus de psychiatrie , seulement de l’hirudothérapie ( thérapie par les sangsues) que j’ai développée en Suisse. J’ai écrit 3 livres sur cette thérapie (1 en Français et 2 en Allemand) et je continue à former des spécialistes en la matière dans toute l’Europe.

Vous créez de la nourriture en tricot, mais pas n’importe quels petits biscuits mais des plats de haut vol des fromages rares. D’où vous vient votre inspiration ? Et comment cette aventure a-t-elle démarré ?
J’aime La bonne cuisine. En Suisse la grande cuisine française me manque et à la place de la goûter ( cela me fait grossir !), j’essaie de la rendre immortelle par mes aiguilles.

Qui vous a appris à tricoter ? A quel âge ?
A 6 ans environ, par ma grande mère maternelle

Qu’est-ce qu’il y a dans votre boîte à ouvrage ?
Tout ce qui est indispensable pour tricoter et aussi broder.

Quels types de fils utilisez-vous ?
Tout ce qui me plait. Presque tous sont naturels, j’adore le cachemire et l’alpaca. Les fils doux pour les mains. Peu ou pas de synthétique. Enfin ce sont des fils hélas en général les plus chers !

Vos pièces sont d’un réalisme incroyable, comment y parvenez-vous ?
C’est le mélange soigneux des fils qui fait la différence, mon bon sens de l’observation et un Talent pour le 3D aident vraiment.

Pourriez-vous nous décrire votre journée type ?
2 fois par semaine travailler avec les patients et les sangsues, un peu de sport pour la forme (très peu !) et beaucoup de tricotage entre.

Vous avez exposé vos oeuvres lors du VOGUE Knitting LIVE! de New-York en janvier dernier. Pouvez-vous nous raconter cette aventure ?
C’était super. Les américains sont très démonstratifs et se sont vraiment réjouis de mon Frigo plein et de la queue du rat dessous. Ils sont très respectueux, ne touchent à rien et demandent la permission de prendre des photos. C’était très bien. J’ai eu la chance d’avoir aussi un manager super efficace qui a tout organisé.

Quel est le projet que vous avez réalisé et dont vous êtes la plus fière ?
J’ai en ce moment à Wil, où j’habite, une ancienne boucherie désaffectée à disposition, que j’ai entièrement remplie de victuailles. De nombreuses personnes pensent que c’est une vraie boucherie et sont déçues de ne pouvoir acheter de la viande! Je reçois cette année pour mon travail un des prix de la culture du canton de St Gall.

Quels sont les autres artistes que vous admirez ?
Jean Tinguely, Louise Bourgeois, Vivienne Westwood, Joana Vasconcelos…..

Est-ce qu’on peut vous demander à quel projet vous travaillez en ce moment ?
Je prépare une exposition sur le gaspillage, un livre sur mon tricotage et une exposition au musée agraire Suisse pour 2016.

Quelle serait la collaboration de vos rêves ?
Avec Jeff Koons un objet monumental en métal et tricot.

Quelles sont vos résolutions pour 2015?
Tricoter au lieu de manger de trop ! comme cela je continue à perdre du poids !

Où peut-on vous trouver ? (galeries, expos, web) Et acheter vos œuvres ?
Je ne vends pas mes œuvres. Je les loue pour des expositions. En ce moment au musée Strauhof à Zürich, il y a une assiette de saucisses exposée. A partir du 1.Mai 2015 des saucisses seront au musée agraire Suisse à Alberswil (LU). A Wil/SG la vieille Boucherie en ce moment. Fin mars à l’exposition H&H à Cologne. Mon home page est www.madametricot.ch et mon blog : www.tricotgourmand.blogspot.ch

 

Un grand merci Dominique d’avoir accepté de répondre à mes questions !

 

IN ENGLISH

-   –   -

Dominique Kähler is one these artists who stick a smile over you face. Look at this cheese platter and this roasted pheasant looking like it was just brought up to the Versailles table! If you live in France, you probably have the best fromager (cheese shop) around the corner, but think of all these poor expats who miss French Gastronomy terribly…

It is from this frustration that Dominique’s passion for knitted food was born. Thank to an incredible talent for colour and a real attention to detail, she allows millions of people to dream and smile. I wanted to learn more about her story and her processes. She was kind enough to answer my questions.

-   –   -

INTERVIEW

 

Where were you born and where do you live now?
I was born in my parent’s country house in the Cher region in France but I was raised in Paris at the foot of the Sacré-Cœur. I got married to a Swiss and I have been living for 40 years in the Eastern part of the Alemannic German speaking area.

Can you describe where you live?
I live in a small city of 20.000 inhabitants near Lake Constance. I have a house with a beautiful garden (an artist garden, uncategorisable according to the Swiss Gardens) near the city centre.

You have studied at Medical school but also in the famous French art school L’Ecole du Louvre. What an achievement! Did your heart wavered between the two and you couldn’t sacrifice one of them?
More or less. To tell you the truth, I passed my Baccalauréat at 17 and my father didn’t leave me much choice! So we made a compromise: I would attend Medical school and I enrolled to the art school L’Ecole du Louvre. To earn a bit of pocket money, I went to the auction room at Drouot to bid on behalf of buyers. It was fascinating! I had an excellent memory and no difficulty to study. I managed to tackle of this at once without problem. Now what interests me is art and especially knitting. I did a training at Knit-1 in Brighton (UK) to perfect my machine knitting techniques for larger pieces.

You have been a psychiatrist for many years, do you still have a practice?
Psychiatry in itself never really captivated me, but it allowed me to practice holistic medicine as well as naturopathy which I loved. Now I don’t practice psychiatry anymore, only hirudotherapy (or leech therapy) which I developed in Switzerland. I wrote 3 books about it (1 in French and 2 in German) and I continue training specialists all around Europe.

You create knitted food but not any food such as cute little biscuits, but also very complicated French haute-cuisine dishes and rare French cheeses. Where do you get you inspiration from and how did this adventure start?
I love good food. In Switzerland, I miss the French haute-cuisine and instead of tasting it (which make me gain weight!) I try to immortalise it with my needle.

Who taught you? At what age?
I was taught at the age of 6 by my maternal grand-mother.

What is in you toolbox?
Everything I need to knit and embroider.

What type of yarns do you use?
Everything I like. Most of them natural. I love cashmere and alpaca, yarns that are soft for the hands. Very little or no synthetic fibres. Unfortunately, they are generally the most expensive!

Your pieces are ultra realistic how do you do it?
It is the careful blend of yarns which makes a difference. Also my sense of observation and a talent for 3D work help a lot. 

Could you describe your typical day?
Two times a week I work with my patients and the leeches, I do a bit of sport to stay fit (very little) and a lot of knitting in between.

You have recently exhibited your work at VOGUE Knitting LIVE! in New York. Can you tell us a bit more about this adventure?
It was great. Americans are very demonstrative and they loved my fridge full of knitted fridge with its rat tail poking underneath. They are very respectful, careful not to touch anything and were asking permission to take photos. It was very nice. I was very lucky to have a super efficient manager who organised everything. 

What project makes you the most proud?
At the moment, in the city of Wil, where I live, there is an old butcher’s shop which I filled up with knitted food. Many people think it is a real butcher and are very disappointed not to be able to buy some meat!
I am also receiving this year a price from the St Gall County for my work. 

Are there other artists you admire?
Jean Tinguely, Louise Bourgeois, Vivienne Westwood, Joana Vasconcelos…..

May I ask what project you are currently working on?
I am preparing an exhibition on “wasting”, a book about my knitting and an exhibition at the Swiss Agrarian Museum which will take place in 2016. 

What would be your dream collaboration?
With Jeff Koons, a monumental object made of metal and knitting. 

What are your New Year’s resolutions for 2015?
Knit more instead of overeating! so that I can keep on losing weight!

Where can we find you? (galleries, expos, web) Where can we buy your work?
I don’t sell my work. I lease it to exhibitions. At the moment, at the Strauhof Museum in Zürich, there is a sausages platter exhibited. From May 1st 2015 some sausages will be exhibited at the Agrarian Museum of Alberswil (LU). In Wil you can see The Old Butcher Shop. I will be at H&H in Cologne. My home page is www.madametricot.ch and my blog is www.tricotgourmand.blogspot.ch.

 

Thank you again Dominique for accepting to answer my questions :)

Enter your email to receive notifications of new posts / Entrez votre email pour recevoir une notification à chaque nouvel article.