Apprendre enfin la photo pour rendre justice à vos créations

 

Il est temps d’apprendre la photo pour vendre vos créations ou les mettre en valeur. C’est en fait très facile et accessible et il serait dommage de rater le coche. Lancez-vous !

 

Apprenez enfin la photographie pour mettre en valeur vos creations

 

J’ai commencé à prendre des photos quand j’avais 8 ans. Ma maman m’avait offert un petit appareil qui faisait un long jjjjjjjjj à chaque photo, c’était grisant ! J’ai pris des photos de mes frères et soeurs, de la colo à la montagne, de maman plantée comme un piquet devant la porte de la remise à outils, des copains de classe, des fleurs du jardin de mon grand-père. Souvent, mes chefs-d’oeuvre étaient soulignés d’une bande floue saumon foncé (mon doigt) mais j’étais tellement contente de fixer sur le papier mes souvenirs que ça ne comptait pas.

De longues années après, c’était il y a quelques mois, je me suis rendue compte que ma vision de la photo avait finalement peu changé. “Oh comme c’est beau ! Tiens je vais prendre une photo”. Les résultats n’ont jamais été fantastiques mais suffisamment fonctionnels pour me contenter.

Cependant, au fond, je me rendais bien compte que malgré le mal que je me donnais, mon choix pour les appareils milieu de gamme de Canon (1000 D puis 600D) le résultat était bien loin des belles photos des magazines… Bon, je ne suis pas photographe pro, c’est bien normal que mes photos ne soient pas comme celles des magazines… Pourtant, quand les blogs ont commencé à se professionnaliser sur le web, que des jeunes femmes ont lancé de blogs de déco, de DIY, de recettes de cuisine avec cette fois-ci des photos encore bien plus belles que celles de beaucoup de magazines… alors là c’en était trop !

D’un côté je me disais, tu es nulle en trucs techniques, en optique, en physique, laisse tomber tu ne vas jamais y arriver… et de l’autre j’avais envie de tenter ma chance. Et puis si ça ne marche pas tant pis, j’aurais essayé.

Je me suis donc rendue à un cours de photo avec une photographe ultra-douée… Assise devant comme une première de la classe, j’avais mis mes oreilles d’éléphant. Mais je n’ai rien compris… Rien…
Sortie de ces 4h de cours très frustrée, j’ai décidé de m’acheter l’appareil “full frame” conseillé par la prof (le CANON 6D) et les deux objectifs qu’elle utilisait le plus le CANON 50 mm f/1.4 et le SIGMA 35mm F1,4, son trépied Manfrotto MK055, ses réflecteur 5 en 1 et de regarder sur le net toutes les vidéos disponibles pour cet appareil. Je finirais bien par comprendre ce qu’il faut faire…

Un jour, après beaucoup de recherches en anglais, j’ai tapé “apprendre à faire de belles photos” dans google et je suis tombée sur le site de Laurent. Plein d’articles hyper bien expliqués, une vraie pédagogie. Laurent proposait une formation en ligne à coup d’une courte vidéo par semaine pendant 7 mois pour comprendre tout en reprenant à zéro !
Il m’a paru super clair, sympathique, authentique, j’ai cliqué OUI, acheté le cours et l’ai suivi semaine après semaine.

Le résultat a été spectaculaire !!! J’ai compris comment fonctionne un appareil. J’ai enfin su à quoi correspondent les zigouigouis à côté du mode AUTO :) J’ai appris à dompter mon appareil, à bien cadrer, à retirer les vilaine choses de mon champ de vue, à sélectionner le centre d’intérêt  de ma photo, celui qui va attirer le regard, la dose de flou que je souhaite. GÉNIAL !

 

Apprendre la photo pour blogs et boutiques etsy

 

Il y a eu un avant et un après Laurent…

Avant, j’ai toujours utilisé mes appareils de photo successifs en mode auto ou auto sans flash. M’aventurer sur les autres modes me donnait des résultats désastreux.

Voici ci-dessus une photo typique de présentation d’une longue séquence de coloris. En mode auto, l’appareil essaie de rendre clair la grande majorité des détails de la photo, surtout les défauts. L’oeil se promène partout, on voit des tas de détails pénibles (saletés sur la table, bibliothèque derrière, lampe sur le côté, jardin. On ne sait plus où donner de la tête.

 

Apprendre la photo pour presenter vos fils

 

Après les cours de Laurent, j’ai compris que prendre ce que l’on voit sans réfléchir n’est pas la solution. J’ai appris que les réglages d’un appareil sont en fait TRÈS SIMPLES ET TRÈS INTUITIFS une fois qu’une personne claire et précise vous a expliqué simplement le principe.
Les pelotes sont bien mieux mise en valeur sur un certain fond, avec une certaine lumière et un arrangement plus rapproché.

 

Apprenez la photographie pour mettre en valeur vos creations sur votre blog

 

Grâce au cours de Laurent j’ai appris la mise en scène, la mise au point sur une petite partie de ma photo, l’éclairage ou l’exposition correcte pour mettre en valeur ma scène. J’ai su comment “flouter” des parties de ma photo, organiser mes objets, et puis en post-traitement, faire ressortir les contrastes, jouer avec la lumière, retirer les saletés…

 

Apprenez la photographie pour mettre en valeur vos creations

 

Avant Laurent, je cherchais la lumière et un fond correct. Je ne savais pas du tout gérer l’excès de lumière qui blanchissait mes images, les saletés ou irrégularités moches du fond, j’avais un mal fou à trouver où et comment je devais faire le focus. Je rêvais d’un joli flou artistique mais je n’y arrivais pas du tout…

 

Apprendre la photo pour presenter vos creations

 

Après Laurent, mes photos ont radicalement changé. Et si j’ai encore des progrès considérables à faire, j’y ai gagné une confiance en moi qui va me permettre de m’aventurer dans le monde de la photo, de me faire plaisir, de m’amuser.

Ce n’est plus une corvée pleine de déceptions, c’est devenu un moment excitant, marrant et créatif. Je suis fière de ce que je fais !  Ca fait du bien.

Après toute cette phase d’apprentissage vraiment grisante et après avoir découvert qu’apprendre la photo c’est super facile si on a un bon prof, moi qui faisant des tonnes de photos de nourriture, j’ai décidé de lancer mon blog de cuisine française pour anglophones www.TheFloShow.com. J’ai eu envie de partager avec mes amis du monde entier des recettes, des trucs et astuces que nous français avons appris de nos parents et grands-parents. Sans le cours de Laurent je n’aurais jamais osé.

Ce nouveau blog est une bouffée d’oxygène, un labo de test de mes photos, un truc juste à moi pour m’amuser et partager.

Il y a quelques jours Laurent a lancé sa nouvelle session de cours de photo en ligne appelée “DEVENEZ UN PHOTOGRAPHE ACCOMPLI”. Il ne prend que X élèves par an en un nombre de sessions limitées pour pouvoir être présent et répondre à tout le monde, ce que je trouve génial. Il a demandé à ses milliers d’élève des sessions précédentes, dont moi, de lui envoyer un email si on avait envie de témoigner des progrès faits grâce à son cours. Complètement conquise par ses techniques et les énormes progrès qu’il m’a permis de faire, j’ai sauté sur l’occasion et voici le résultat :

Une étude de cas en vidéo, une interview témoignage sur mon parcours, par Laurent et via  Skype. Si vous voulez voir ma trombine ;) et écouter mon histoire regardez les vidéos de Laurent (voir lien plus bas) présentant sa formation.

Se regarder et s’écouter n’est pas facile, je me sens un peu comme la Jean-Claude Van Damme du blog culinaire. Mais ça m’a fait plaisir de pouvoir parler de cette expérience qui a changé ma vie. Encore une fois merci à Laurent pour son approche hyper didactique et la qualité de ses cours !

Si ça vous dit de vous lancer, VOICI LE LIEN VERS LA FORMATION DE LAURENT. Laissez-lui votre email et il vous enverra des vidéos pour vous expliquer le principe de son cours, ce que vous y apprendrez et comment.

Si jamais vous décidiez de le faire ou que vous aussi vous avez suivi le cours de Laurent, votre témoignage en commentaire ci-dessous me ferait un plaisir immense !

 

Photographie culinaire facile en apprenant la photo

 

Note : l’accès à la formation de Laurent C’EST PAR ICI. Attention ! Il ne reste que quelques jours pour vous inscrire, la prochaine session aura lieu dans plusieurs mois. Il est possible que la session actuelle soit déjà pleine au moment de la publication de cet article. N’hésitez pas à attendre la prochaine, ça vaut le coup !

Comment sauver ou entretenir son rouet

How to salvage or maintain your spinning wheel.

Huile de lin et sopalin pour entretenir son rouet sur www.tricotine.com

Papier absorbant et huile de lin.

Paper towel and flax seed oil.

De l'huile de lin pour entretenir son rouet sur www.tricotine.com

Huile de lin (venant d’un magasin de meubles du temps où j’habitais Athènes : To Epiplo)

Flax seed oil (I bought from a furniture shop in Athens called To Epiplo when I lived there)

Pour entretenir son rouet apprenez a huiler les poulies sur www.tricotine.com

Insistez sur les rainures

Insist on the grooves.

Pour entretenir son rouet sur www.tricotine.com

Huilez partout.

Oil everywhere.

Pour entretenir son rouet LITTLE GEM de Majacraft sur www.tricotine.com

Si vous avez plusieurs outils en bois, attaquez-les ensemble pour gagner du temps.

If you have many wooden tools to treat, deal with them all at once, you will gain time.

Pour entretenir son rouet Spinolution sur www.tricotine.com

Procédez de la même manière pour les bois Spinolution.

Proceed the same way for Spinolution woods.

Pour entretenir son rouet Joy d'Ashford sur www.tricotine.com

Les designs complexes comme celui de Joy d’Ashford peuvent prendre plus de temps à huiler.

Complexe desgins such as Joy from Ashford can take time to oil.

Pour entretenir son rouet Joy d'Ashford et sa roue sur www.tricotine.com

Pour les roues rainurées, utilisez un petit couteau que vous emballerez dans du papier absorbant huilé.

For grooved wheels, use a small blunt knife wrapped in an oiled paper towel

Pour entretenir son rouet huilez un papier absorbant sur www.tricotine.com

Huilez tous types de bois, agglo, compressé, etc.

Oil all types of wood, solid or MDF.

Pour entretenir son rouet - huiler les rouages sur www.tricotine.com

Utilisez votre huile de lin pour les parties métalliques également.

Use your flax seed oil for metal bits too.

Pour entretenir son rouet - frottez de l'huile sur le bois -  sur www.tricotine.com

Allez partout !

Go everywhere!

Pour entretenir son Aura de Majacraft sur www.tricotine.com

Le bois prendra un air brillant, neuf, bien nourri.

The wood will get shiny, look brand new and well nourished.

Pour entretenir ses rouets Spinolution sur www.tricotine.com

Certains rouets au design plus compliqué vous demanderont de changer plusieurs fois de papier.

Some wheels with intricate designs will require you to change paper several times.

Huiler son rouet Spinolution sur www.tricotine.com

N’hésitez pas à faire entrer l’huile dans les trous du bois aggloméré. N’en mettez pas des tonnes bien sûr mais ne vous inquiétez pas. Ça ne l’abîmera pas.

Do not hesitate to let oil penetrate plywood. Don’t pour oil into it but if oil get in there, don’t worry, it is not going to ruin it.

Huiler pour entretenir son rouet sur www.tricotine.com

Les pédales demandent un soin particulier. Parfois, si elles sont très abîmées, vous aurez besoin de les poncer au papier de verre.

The pedals need you full attention. Sometimes, they might require a bit of sanding before applying oil.

Entretien de vos rouets sur www.tricotine.com .jpg

Si vous craignez de voir votre courroie glisser avec toute cette huile, essuyez simplement la rainure avec un chiffon ou du papier absorbant.

If you are worried that your drive band will slip with all that oil, simple wipe the oil of with a dry cloth or paper towel.

Entretenez votre Aura de Majacraft sur www.tricotine.com

N’oubliez pas les parties cachées.

Don’t forget hidden places.

in English below

*   *   *

Voici la saison 2 de la série “inondations” ! Après que l’eau et la boue ait envahi l’atelier Tricotin.com je me proposais dans l’article précédent de partager avec vous les conseils glanés auprès des assureurs et nettoyeurs qui sont venus nous aider.

Aujourd’hui, cette expérience me permet de nouveau de partager avec vous des infos précieuses pour votre propre atelier. Comment sauver un rouet d’une inondation et de manière générale, voici des conseils pour entretenir son rouet, métiers à tisser et outils de bois.

Pour faire court et efficace, je vous propose trois sections : ce qu’il n’aime pas, ce que le bois aime et des conseils très simples.

CE QUE LE BOIS N’AIME PAS :

– l’eau ou l’humidité,
– les différences de température : ne mettez pas un rouet au grenier, à la cave ou près du chauffage ou d’une cheminée,
– l’huile dégrippante : ne jamais en utiliser d’huile pour machines, anti-rouille, dégrippante au risque de voir tous les pièces de plastique ou caoutchouc ou autre s’abîmer irrémédiablement.

CE QUE LE BOIS AIME :

– l’huile de lin une fois par an au moins,
– rester dans une pièce aux écarts de température minimaux.

CONSEILS TRÈS SIMPLES :

en cas d’accident humide :
> retirer le rouet de l’endroit mouillé,
> le sécher avec un torchon bien sec,
> ne pas le mettre près d’un chauffage
> rapidement appliquez de l’huile de lin avec du papier absorbant ou un torchon dédié sur toutes les parties en bois, en plastique et en métal.
> ne JAMAIS arroser votre rouet ou le submerger dans l’eau, même en cas de boue, il faut y aller délicatement avec une éponge essorée ou du papier absorbant.

en cas de moisissure :
> avec du papier absorbant imbibé d’alcool nettoyez le rouet entier, passez absolument partout.
> cela sèche très vite, passez ensuite de l’huile de lin ou autre huile végétale sur le rouet et ses parties métalliques.
> si jamais l’attaque de moisi reprenait, passez aux grands moyens : avec une éponge trempée dans l’eau très très chaude mélangée à de l’eau de javel (portez des gants) avec un pourcentage d’eau de javel élevé (1 verre d’eau très chaude + 1 bouchon d’eau de javel) et frottez le rouet, séchez très très bien et immédiatement. Attendez que le rouet soit sec et huilez.

pour la routine mensuelle si vous l’utilisez beaucoup ou annuelle pour l’entretenir :
> un bon coup de torchon à poussière,
> de l’huile de lin sur un papier absorbant sur tout le bois, métal et plastique,
> glissez une goutte d’huile de lin ou de machine à coudre dans les charnières, dans le trou de l’axe de bobines, partout ou ça tourne,
> si vous avez des courroies en coton ou lin, frottez-les légèrement avec une bougie ou de la paraffine,
> resserrez les vis avec un tournevis ou une clé Allen,
> si vous n’avez pas utilisé votre rouet depuis longtemps, filer des fibres ou un fil déjà fait juste pour faire tourner la machine et voir où ça bloque et agir avec de l’huile ou un coup de vis,
> lorsque vous partez en vacances couvrez votre rouet d’un drap ou d’une housse,
> n’oubliez pas de donner le même traitement à tous vos accessoires : lazy kates, niddy noddy,
> si votre bois subit de forte différences de température et de taux d’humidité, il peut bouger, craquer, gonfler et se rétracter. Cela peut voiler votre roue, faire bouger l’épinglier, décaler les pédales. Si une fente apparaît ou quelque chose bouge trop, il faudra changer la pièce.
> dernière chose : ce traitement s’applique pour toutes les essences de bois, le bois massif ou agglo ou compressé. L’huile fera du bien à toutes les parties de votre rouet à condition que ce soit de l’huile 100% naturelle, préférablement végétale, ne sentant pas fort (certains utilisent l’huile d’olive, pas moi) et qu’elle soit surtout non dégrippante ou anti-rouille.

Avec tout ça, vous allez avoir des rouets au poil !

 

PS : Si vous avez des questions sur ces rouets tous issus de la boutique Tricotin.com (VOIR LE RAYON) n’hésitez pas à me contacter.

*   *   *

In English

*   *   *

Here is season 2 of my Flooding series! After my previous article about “How to salvage flooded books”, here is “How to salvage spinning wheels”. 

This experience allows me to share with you the tricks I learnt. Whether you have been the victim of a flood yourself or whether you need to give your spinning wheels, or weaving looms or any wooden textile tools a bit of TLC, this article will help you to keep the wood impeccable.

To keep it short and efficient I divided it in 3 sections: what wood doesn’t like, what wood likes and simple advice. 

WHAT WOOD DOESN’T LIKE:

– water or humidity,
– big difference in temperature: don’t leave your wheel in an attic, cellar or near a heater or fireplace,
– anti-rust oil: NEVER use oils made for metal or machines (except sewing machines) which are made to eat the rust out. They will harm your wood and irremediably destroy plastic and rubber parts. 

WHAT WOOD LIKES:

– flaxseed oil, once a month or once a year minimum,
– to be placed in a room with a pretty constant temperature and humidity level.

SIMPLE TRICKS:

– in case of a humidity attack:
> take the wheel out of the humid place immediately,
> dry it ASAP with a very dry towel,
> do not place it near a heater or fire place,
> when dry, quickly apply flaxseed oil with paper towel or rags on all wooden parts, metal parts and plastic parts. On all parts really ;) ,
> NEVER hose or immerse your wheel in water, even in case of mud. You will have to carefully wipe it out with a well with paper towel or a well wrung or squeezed sponge.

– in case of mould:
> using a paper towel soaked in methylated spirit, clean thoroughly the whole wheel and each of its parts,
> alcohol dries very fast so when you are finished you can already start applying flaxseed oil everywhere,
> if ever the mould attack happened again, use stronger means: prepare a mix of very warm water with chlorine (1 glass water + 1 cap chlorine). Using gloves, dip a clean sponge in it, squeeze, and wash the wheel thoroughly.  Dry instantly, then oil.

– for the usual routine cleaning:
> wipe often with a tea towel or clean rags,
> oil regularly using paper towels or rags (wood, metal, plastic, rubber, leather, etc) using flaxseed oil,
> dip a drop of flaxseed oil or sewing machine oil in the bobbin axis (the long hole), the pedal hinges and anything that turns or moves,
> if you are using cotton or linen drive bands, was them with a candle or paraffin,
> screw all the screws a bit firmer using a screw driver or an Allen key,
> if you haven’t used your wheel in a while, spin a bit of a yarn or let a commercial yarn go through the orifice, on the bobbin for a few turns to check if everything is going OK. If anything gets stuck or causes a problem, screw the screws, oil the problematic parts.
> when you go on holidays, cover your equipment with a sheet or place in a proper carry bag.
> don’t forget to the same with all your accessories: lazy kates, niddy noddy, bobbins, etc.
> if the wood goes through a temperature shock or goes through a big difference in humidity levels, it can crack, move, expend or retract. This can affect your spinning and particularly the wheel movement, and the flyer freedom of movement. If cracks appear or if something changes drastically, all you can do it to buy a new part.
> last thing: this treatment can be applied to all sorts of wood essences, MDF, plywood or solid wood. Oil will help all parts of your wheel to remain functional for long decades. This is at one condition, that the oil you use is 100% natural, profitably of vegetable origin, and possibly non pungent. (some people will happily use olive oil, I won’t) and the main thing is, you oil cannot be “anti-rust”. 

With all this your spinning wheels will always look spanking new!

 

PS : If you have any question about the spinning wheels shown above, all coming from Tricotin.com’s store (SEE IN STORE) feel free to contact me.

Subscribe/S'abonner via Email

Enter your email to receive notifications of new posts / Entrez votre email pour recevoir une notification à chaque nouvel article.