VISITE au sein de l’atelier MAJACRAFT

Majacraft est un fabricant néo-zélandais de matériel pour l’artisanat textile : rouets, métiers à tisser, cardeuses, métiers à kumihimo

Majacraft is a maker of tools for textile handicrafts based in New Zealand: spinning wheels, weaving looms, drum carders, kumihimo stands

tricotine_majacraft_garden_1

C’est dans un environnement enchanteur que l’atelier Majacraft est niché, à deux pas de la maison de ses propriétaires, Glynis et Owen Poad. Le paysage, très vallonné, est peuplé de moutons et de vaches qui paissent paisiblement. Des prairies, des bosquets d’arbres d’essences locales et européennes, des fougères géantes aux allures de palmiers se partagent l’espace avec d’immenses vergers de kiwis.

The Majacraft workshop is nestled  in an enchanting environment a stone’s throw away from its owners, Glynis and Owen Poad. The landscape is hilly and populated by quietly grazing cows and sheep. Meadows, groves of native and European trees, giant ferns looking like palm trees share the space with large kiwi orchards.

tricotine_majacraft_garden_2

Les visiteurs sont accueillis par ce panneau. La visite commence.

Visitors are welcomed with this sign. The visit starts.

tricotine_majacraft_atelier_porte

Entrons dans l’atelier. Il n’est pas très grand et plein d’outils incroyables, de pièces détachées et de machines. Il est néanmoins très propre, bien rangé et organisé.

Let’s enter the workshop. It is not large and packed with amazing tools, parts and machines but nevertheless very tidy and organised.

tricotine_majacraft_atelier

Chaque pièce et objet a sa place. Tout est propre et bien tenu.

Each part and object has its spot. Everything is clean and tidy.

tricotine_majacraft_atelier_chevilles

Les chevilles.

Dowels.

tricotine_majacraft_atelier_1

Le poste qui fabrique le dernier rouet lancé par Majacraft, le fameux Aura que certains appellent le rouet ultime !

This is the work station where the Aura spinning wheel is made. This is the famous spinning wheel recently launched by Majacraft which some call the ultimate wheel!

tricotine_majacraft_rouets_1

 Une rangée de rouets Aura de Majacraft fraîchement montés.

 A row of Aura by Majacraft freshly assembled.

tricotine_majacraft_garden_4

Juste à côté de l’atelier la végétation luxuriante se montre par les fenêtres et repose de temps en temps l’oeil des membres de l’équipe très concentrés sur leur travail.

Just next to the workshop, the lush vegetation shows itself through the windows and regularly rests the eyes of the team members, very focused on their tasks.

tricotine_majacraft_aura

Chez Majacraft, les rouets sont fabriqués en bois massif natif de Nouvelle-Zélande, le rimu. La partie roue, elle, est toujours en bois compacté pour garantir une inertie parfaite. En effet, avec les différences de température et de taux d’humidité, le bois massif vit, bouge, se fend, se voile et puis aussi son poids au cm2 varie d’une planche à l’autre. Pour avoir une roue parfaite, Majacraft a décidé de maîtriser complètement la densité de son bois et sa durabilité. Vous verrez donc sur tous les rouets Majacraft, comme ci-dessus, sur l’Aura, une roue en bois compacté.

At Majacraft’s, spinning wheels are made of solid rimu wood; a wood essence native to New Zealand. The wheel though, is always made of compacted wood to guarantee its perfect inertia. Solid wood still lives. It cracks, gets twisted, changes with temperature and humidity variations. Its weight or density per cm2 can varies a lot from a plank to another. To obtain a perfect wheel, Majacraft has chosen to decide the wood’s density and durability. So you will see that all of Majacraft’s wheels are made of compressed wood like this own above, belonging to the Aura.

tricotine_majacraft_garden

Majacraft c’est pas Google, mais on s’y sent drôlement bien. Malgré la réussite incroyable de leur entreprise, les Poad ont voulu garder les locaux sur leur terrain, ce qui est un gain de temps fantastique. Mais l’espace était devenu un peu étroit… Une extension en bois a été construite avec un patio sur un ravissant jardin. On peut y organiser les réunions, installer et tester les prototypes des prochaines merveilles créées par la fine équipe et bien entendu jouer au baby-foot à la pause déjeuner  qui se déroule dans une petite cuisine commune juste à côté, et où les employés s’installent autour d’une grande table conviviale.

Majacraft is no Google but it feels very good being there. Despite the incredible success of their business, the Poads wanted to keep the workshop on their property because it is much more efficient. But space became a bit sparse… so they have built an extension. A lovely wooden building with a patio opening to a beautiful garden. There, meetings take place, prototypes get invented and tested by the clever team.

tricotine_majacraft_workshop_epingliers_1

 Chaque pièce est créée avec soin, chaque détail compte, chaque idée vient d’un projet longuement mûri par des tests réalisés avec le concours de la communauté des artistes du fil. Par exemple cet orifice d’épinglier dentelle a été conçu pour limiter la vibration d’un fil arachnéen et donc l’empêcher de se casser régulièrement.

 Each part is created with great care. Each and every detail counts, each idea comes from a project which has been carefully managed with the help of numerous tests run by textile artists. For example, this lace flyer has been conceived to limit vibrations and therefore avoid your yarn, as fine as spider’s silk, to break.

tricotine_majacraft_house

De l’atelier Majacraft on voit la petite maison de Glynis et Owen. Justement, le coffre de la voiture est grand ouvert. C’est le départ à la Poste des gros colis en partance pour le monde entier.

From the Majacraft workshop we can see Glynis and Owen’s little house. Look! The trunk is wide open. They are leaving to go to the Post office with large parcels which will be shipped all around the world.

tricotine_majacraft_little-gem

Voici la roue du fameux rouet Little Gem 2. Toute petite pour être portable, son action est démultipliée par un système très ingénieux de roue secondaire reliée à la plus grande avec une courroie en polyuréthane.

Here are the famous Little Gem’s wheels. This special wheel is small to be portable, and its action is multiplied by a clever system involving a secondary mini wheel linked to the bigger one by a polyurethane band.

tricotine_majacraft_little-gem_2

Le bouton de réglage du frein du rouet Little Gem 2.

Little Gem 2 tension knob.

tricotine_majacraft_workshop

Une collection d’anneaux coulissants que Majacraft a popularisés et qui désormais remplacent les crochets sur la grande majorité des rouets du monde.

A collection of clever sliding hooks made popular by Majacraft and which have now replaced hooks on most spinning wheels in the world.

tricotine_majacraft_workshop_1

Troncs du rouet Aura de Majacraft prêts à installer.

Majacraft Aura spinning wheel main axis ready to be assembled.

tricotine_majacraft_garden_3

Le jardin qui borde la salle de réunion de Majacraft.

Garden near Majacraft’s meeting room.

tricotine_majacraft_workshop_2

Les membres de l’équipe fabrication chez Majacraft ont parfois des tenus particulièrement sexy…

Sometimes, the Majacraft team members wear some pretty sexy outfits…

tricotine_majacraft_workshop_epingliers

Voici les épingliers Majacraft. On y voit le triangle, l’épinglier standard fourni avec les rouets Majacraft sauf l’Aura qui a son propre épinglier très novateur qui s’adapte aussi sur tous les autres rouets de la marque. Ce dernier est en bois, métal et fibres de carbone. Ultra léger et parfaitement équilibré (chaque épinglier est testé individuellement avec une balance créée par Andrew le fils de Glynis et Owen) il est très créatif avec son orifice en tire-bouchon car il permet à la fois des fils très gros avec la partie ronde et un fil fin avec la partie coudée.

You can see here (above) the Majacraft flyers. There is the triangle one, also called the standard flyer given with every Majacraft wheel except the Aura which has its own groundbreaking design which can be also used on any other Majacraft wheel. It is made of wood, metal and carbon fibre. Ultra light, it is very well balanced, individually tested with a special scale invented by Andrew, Glynis and Owen’s son. Its pigtail orifice is very clever; it allows you to spin chunky yarns with the round part and fine yarns with the triangle part.

tricotine_majacraft_workshop_glynis

 Glynis Poad ici ou tout autre membre de l’équipe teste absolument tous les produits qui sortent de l’atelier. Chaque rouet est équipé d’un fil guide et une personne fil quelques mètres pour voir si tout va bien. Vous voyez là une rangée de rouets Aura.

Glynis Poad, here, or any other team member, tests absolutely each and every product that leaves the workshop. Each spinning wheel for example gets a leader tied on and a few meters of yarn are spun to see if everything is as perfect as it should. You can see a row of Aura spinning wheels being tested.

tricotine_majacraft_workshop_pedales_2

L’atelier est plein de pièces détachées du sol au plafond. On voit ici des pédales accrochées au mur et la base du pédalier au plafond.

The workshop is full of spare parts, from floor to ceiling. You can see the pedals hanging on the wall and the treadling base hanging from the ceiling.

tricotine_majacraft_workshop_peigne

Rangées de râteaux à fibres à deux rangs de dents.

Two rows hackles.

tricotine_majacraft_workshop_tools_1

Impressionnant tableau de mèches pour perceuse.

Impressive board pierced with drill bits.

tricotine_majacraft_workshop_roues_5

Roue de rouets avant l’incision des rainures de changement de ratio.

Wheels before the incision of the ratio grooves.

tricotine_majacraft_workshop_roues_4

Incision des rainures de ratio.

Incision of the ratio grooves.

tricotine_majacraft_workshop_roues_6

Un membre de l’équipe Majacraft creusant une roue de rouet.

A Majacraft team member digging into the wood of a wheel.

tricotine_majacraft_workshop_roues_7

Zoom sur l’action.

Close-up on the action.

tricotine_majacraft_workshop_roues_2

Les roues terminées.

The finished wheels.

tricotine_majacraft_workshop_hands

Installation du moyeu.

Fixing the wheel hub.

tricotine_majacraft_workshop_perceuse

Vissage pile au milieu avec une perceuse.

Screwing right in the middle with a drill.

tricotine_majacraft_workshop_3

Un heureux membre de l’équipe Majacraft construisant un rouet Aura.

A happy member of the Majacraft team building an Aura spinning wheel.

tricotine_majacraft_workshop_tools

Un petit coin d’atelier.

In a corner of the workshop.

tricotine_majacraft_workshop_wood

 A la fin d’une grosse journée, voici un seau bien rempli.

This is the end of a big day. The buckets are full of wood chips.

tricotine_majacraft_workshop_pedales

A la fin de la journée de travail, l’équipe rentre à la maison.

At the end of the work day, the team goes home.

tricotine_majacraft_tauranga_1

C’est une heure parfaite pour une balade à Tauranga, au bord de la mer, avant le grand départ.

It is a perfect time to go for a walk inTauranga, by the sea, before the long journey back.

tricotine_majacraft_tauranga

J’ai pris ce merveilleux petit avion de Tauranga à Auckland accompagnée à l’aéroport par mon hôte charmante, Glynis Poad.

I took this wonderful little plane from Tauranga to Auckland accompanied to the airport by my wonderful host, Glynis Poad.

In English below

-   –   -

J’ai eu la chance immense de venir visiter l’atelier Majacraft dans la petite ville de Tauranga en Nouvelle-Zélande, accueillie avec chaleur et gentillesse par Glynis et Owen Poad, les propriétaires de cette florissante entreprise, acteur clé du monde de l’artisanat textile.

Cette levée de rideau m’a permis de me rendre compte du côté artisanal, dans le sens noble du terme, de ces produits magnifiquement fabriqués. Il faut parfois attendre son tour pour qu’un rouet soit expédié, mais quand on connaît l’envers du décor, on comprend que si l’attente de quelques jours nous fait trépigner, le produit reçu sera une merveille qui nous permettra de créer de si belles choses !

C’est la passion de l’ingénierie et du travail bien fait qui anime les cerveaux de Majacraft et notamment Owen, qui va bientôt prendre sa retraite et son fil Andrew. Leur devise semble être : “à quoi bon créer un outil qui existe déjà, trouvons chaque détail ou idée qui peut révolutionner son design” et ça marche ! Lorsque Majacraft lance un rouet, un métier à tisser et récemment une cardeuse, c’est toujours une révolution. Une armée de fans attend avec impatience le lancement de chaque nouveau produit. C’est un peu le Apple de l’artisanat textile :)

Je vous invite donc à faire la visite de cet atelier mythique avec moi, à mettre le nez dans les boîtes d’anneaux coulissants, assister au test des rouets, à la fabrication d’une roue à rainures, regarder par la fenêtre et s’imprégner de l’ambiance des lieux.

Encore un grand merci à Glynis et Owen pour leur accueil si sympatique.

-   –   -

I had the immense luck to be able to visit Majacraft’s workshop in the little town of Tauranga in New Zealand. I was warmly welcomed by Glynis and Owen Poad, the owners of this flourishing business, key actor of the world of textile handicrafts. 

This curtain raising allowed me to better understand the artisanal side of things, in the noble sense for the term. I got a better grasp of the process of building these wonderful pieces of craftsmanship. It is sometimes necessary to wait your turn before a wheel is shipped but when you have taken a look behind the scene, you realise that even if the wait makes us hop up and down with impatience, the product you receive is a treasure which will allow you to create such marvellous things!

Passion for engineering and work well done are what feeds the brains behind Majacraft including Owen, who is slowly retiring and his son Andrew. Their motto seems to be: “why create a tool that already exists, let’s find new ideas and details which will make it revolutionary” and it works! When Majacraft launches a spinning wheel, a weaving loom or a carder, it is always a revolution. An army of fans is impatiently waiting for every new product. It is a bit like the Apple of textile handicrafts :)

So please come along with me to visit this mythical workshop, take a peek at the dowels’ box, or sliding hooks shelf, take part of the spinning wheels’ testing, discover how the grooved wheels are made, look at the landscape outside the window, come and feel the atmosphere  of this wonderful place.

Again a big big thank you to Glynis and Owen for being such lovely hosts.

{interview} JUNGJUNG ou l’art du crochet botanique.

tricotin_jungjung-cabbage_2

Un chou splendide au crochet et fil de coton fin par JungJung.

Splendid cabbage crocheted with a fine cotton thread by JungJung.

Photo : Ten_do_Ten

tricotin_jungjung-carotte

Broche faites de diverses légumineuses crochetées par JungJung.

Brooches made of different crocheted root vegetables by JungJung.

Photo : Ten_do_Ten

tricotin_jungjung-carotte-1

Zoom sur les beaux feuillages et les couleurs si subtiles crochetés par JungJung.

Close-up on the beautiful foliage and such subtle colours crocheted by JungJung.

Photo : Ten_do_Ten

tricotin_jungjung-fleur-1

Jolies fleurs et boutons de camomille crochetés par JungJung.

Pretty camomile flowers and buds crocheted by JungJung.

Photo : Ten_do_Ten

tricotin_jungjung-fleur-2

Marguerites légères crochetées par JungJung.

Light daisies crocheted by JungJung.

Photo : Ten_do_Ten

tricotin_jungjung-fleur-3

Pissenlits crochetés par JungJung.

Dandelions crocheted by JungJung.

Photo : Ten_do_Ten

tricotin_jungjung-fleur-4

Fleurs sublimes crochetées par JungJung.

Sublime flowers crocheted par JungJung.

Photo : Ten_do_Ten

tricotin_jungjung-fleur-5

Les mêmes crochetées par JungJung et vues de haut.

The same ones crocheted by JungJung and seen from above.

Photo : Ten_do_Ten

tricotin_jungjung-fleur-6

Ravissantes fleurs jaunes crochetées par JungJung.

Beautiful crocheted yellow flowers by JungJung.

Photo : Ten_do_Ten

tricotin_jungjung-fleur-7

Jolie composition de trèfles crochetés par JungJung.

Pretty vignette with clovers crocheted by JungJung.

Photo : Ten_do_Ten

tricotin_jungjung-hortensia

Hortensias crochetés par JungJung.

Hydrangea crocheted by JungJung.

Photo : Ten_do_Ten

tricotin_jungjung-leeks

Jeunes poireaux ou oignons de printemps crochetés par JungJung.

Young leeks or spring onions crocheted by JungJung.

Photo : Ten_do_Ten

tricotin_jungjung-cabbage

Chou-fleur et brocoli crochetés par JungJung.

Cauliflower and broccoli crocheted by JungJung.

Photo : Ten_do_Ten

tricotin_jungjung-legumes_1

Racine de lotus en tranches crochetée par JungJung.

Lotus root finely chopped crocheted by JungJung.

Photo : Ten_do_Ten

tricotin_jungjung-legumes_2

Pois gourmands crochetés par JungJung.

Snow peas crocheted par JungJung.

Photo : Ten_do_Ten

tricotin_jungjung-radishes

Jeunes pousses à croquer crochetées par JungJung.

Young sprouts ready to bite crocheted by JungJung.

Photo : Ten_do_Ten

tricotin_jungjung-radishes_2

Radis crocheté par JungJung.

Radish crocheted by JungJung.

Photo : Ten_do_Ten

tricotin_jungjung-radishes_3

Navets et betteraves crochetés par JungJung.

Turnips and beetroots crocheted by JungJung.

Photo : Ten_do_Ten

tricotin_jungjung-shitaki

Enokitake, champignons japonais crochetés par JungJung.

Enokitake, Japanese mushrooms crocheted by JungJung.

Photo : Ten_do_Ten

tricotin_jungjung-trefles

 Trèfles crochetés par JungJung.

Clover crocheted by JungJung.

Photo : Ten_do_Ten

tricotin_jungjung-trefles-2

 Zoom sur les trèfles crochetés par JungJung.

Close-up on JungJung crocheted clovers.

Photo : Ten_do_Ten

tricotin_jungjung-outils

Le fil fétiche de JungJung et son matériel de la marque TULIP et DMC.

JungJung’s favourite yarns and notions, DMC and Tulip.

Photo : Ten_do_Ten

IN ENGLISH BELOW

-   –   -

Si vous êtes un fan de crochet et addict de Pinterest, il est presque impossible de ne pas poser les yeux un jour ou l’autre sur les merveilles de JungJung. Elle est devenue la coqueluche des fans de textile depuis son exposition “Vege” en 2010. Ses fleurs magnifiques et ses légumes ultra-réalistes sont si bien présentées par les photographies de son mari, l’artiste japonais Ten_do_Ten dont il faut absolument que vous alliez voir l’expo d’art pixel sur sac en papier. C’est tout simplement magique.

Mais revenons à son épouse, née en 1970 au Japon et donc les études d’art lui ont donné un oeil sûr pour la couleur et le souci du détail. Sa passion pour les arts du fil date de l’enfance et cette autodidacte en crochet nous offre une vision poétique de la nature, tellement réaliste et touchante grâce à des couleurs d’une subtilité inouïe, et un travail d’une grande finesse. Le résultat est frais, aérien, léger et ultra réaliste.

JungJung a également écrit avec la designer Miki Fukushima ce qui est probablement l’un des plus beaux livres de crochet fin au monde, entièrement dédié à la création de bijoux inspirés de la physionomie des plantes. Un livre à avoir dans votre collection !

Fan inconditionnelle, vous l’aurez compris, j’ai donc contacté JungJung pour lui proposer cette interview, elle a tout de suite dit oui, tout en m’expliquant que, ne parlant pas anglais, elle utilisait un logiciel traducteur. C’est donc en japonais que je l’ai interviewée avec l’aide parfois presque poétique de Google Translate et aussi celle de mon ami Chris que je remercie beaucoup pour son aide. Nous avons donc gardé des questions simples et avons tâché de traduire au mieux ses réponses.

Merci JungJung d’avoir répondu à nos très nombreux emails et  nos questions pas toujours claires !!!

-   –   -

INTERVIEW

-   –   -

Où êtes-vous née et où vivez-vous maintenant ?
Je suis née à Tokyo et j’y ai toujours vécu.

Venez-vous d’une famille d’artistes ?
Mon mari est le designer Ten_do_ten.
Et mon père a toujours essayé de trouver un moment pour faire de la peinture à l’huile.
Ma cousine, qui est de deux an mon aînée a quitté le collège pour une école d’art. Je l’ai toujours enviée. Tout cela a clairement eu un impact sur mon parcours.

Où avez-vous étudié l’art ?
Depuis ma tendre enfance, j’adore dessiner, coudre, tricoter et crocheter. Personne ne m’a enseigné ces techniques. C’est grâce aux livres que j’ai appris.
J’ai été au collège classique tout d’abord, et pendant cette période, c’était plutôt à la maison que je créais des tas de choses, parfois de la peinture, de la teinture, de la couture, etc. J’ai même créé des pull-overs. J’ai ensuite été au lycée et puis je suis entrée à l’Ecole Musashino d’Art et de Design.

Qu’y avez-vous étudié ? 
A l’école d’Art, j’ai étudié majoritaire la peinture à l’huile et puis j’ai créé 3 peintures et me suis arrêtée là. Je n’ai plus pu continuer en 2D et me suis lancée dans la création tridimensionnelle.

Avez-vous étudié le textile ? 
Non, pas du tout. En tout cas pas à l’école.

A quel âge avez-vous appris le crochet ? Qui vous a appris ?
Je devais avoir 10 ou 11 ans, et comme les autres techniques que j’évoquais plus tôt, j’ai également appris avec un livre.

Qui a-t-il dans votre boîte à ouvrage ?
– Du cordonnet spécial DMC No.80
– Des crochets
– Un coupe-fil
– Une règle de bambou

Pouvez-vous nous décrire votre journée type ?
Tout d’abord je me lève. J’adore me réveiller, c’est vraiment un moment agréable et important de ma journée ! En suite je commence par m’occuper des tâches ménagères et à partir de midi, je commence à travailler. Le soir, mon mari et moi cuisinons et dînons ensemble.
Après le  dîner, je range, puis c’est le bain et au lit. Je lis pendant une heure ou deux et je m’endors.

Pourquoi crochetez-vous principalement des légumes ?
Parce que j’adore manger !

Je suis fascinée par la poésie de votre travail. D’où tenez-vous votre inspiration ? 
Des couleurs naturelles du monde.

De quoi êtes-vous la plus fière ?
De  ma première exposition en 2010 intitulée « Vege ».

Pouvez-vous nommer 3 de vos artistes préférés ?
C’est une question difficile !!
Il y a tellement d’artistes que j’aime et je ne peux vraiment pas en choisir 3.
Désolée !

Quel serait le projet de vos rêves ?
J’aimerais simplement continuer à faire ce que je fais, à mon propre rythme.

Est-ce que je peux vous demander à quoi vous travailler en ce moment ?
A la création de plusieurs accessoires pour un kimono qui est en train d’être fabriqué.

Est-ce que vous vendez vos oeuvres ?
Oui.

Où ça ? 
A la galerie “Deux Poissons” [NDLR : en français dans le texte], “Ebisu gallery” à Tokyo

Y a-t-il encore quelque chose d’important que vous souhaiteriez dire ?
Je vous remercie beaucoup !

 

 LIENS :

Le site de JungJung

Le site du mari de JungJung TEN_DO_TEN
Une vidéo fantastique de son expo

Le dernier livre de JungJung et Miki Fukushima sur les bijoux crochetés. C’est probablement mon livre de crochet préféré au monde ! Il vous fait découvrir le travail ultra fin de JungJung, ses tucs et astuces pour vous permettre de faire des bijoux du beauté à couper le souffle. Il est publié en japonais et vendu sur Amazon Japon ou en anglais en Australie uniquement, chez Penguin.

 

-   –   -

IN ENGLISH

-   –   -

If you are a fan of crochet and a Pinterest addict, it is very hard, even impossible to not lay your eyes on one of JungJung’s marvels. She has become a world sensation since her first exhibition “Vege” in 2010. Her wonderful flowers and vegetables so well presented by the photographs of her husband the famous Japanese artist Ten_do_Ten. I need to have a look at this video about his recent exhibition of pixel art on brown paper bags. It is simply magic.

But let’s go back to his wife, born in Japan, whose art studies have given her acute sense of detail and a taste for colour. Her passion for textile started at an early age. This gifted and completely autodidact artist offers us a very poetic vision of nature, so realistic and touching thank to her subtle choice of colour and a very fine work. The result is fresh, airy and ultra realistic.

JungJung has also co-written with designer Miki Fukushima what is probably the most beautiful fine crochet book in the world. Entirely dedicated to jewellry making, it is inspired by the physiognomy of plants. Definitely a book to add to your collection!

As you would have gathered, I am JungJung number one fan, so I have contacted her to ask her if she would agree to answer my questions and she immediately said yet. But she told me that because she doesn’t speak English, she was using an online translator. So this is with the poetic help of Google Translate that I interviewed her. I also got the precious help of my friend Chris (thank you so much for your help!). We have tried to keep the questions simple and we did our best to translate her answers.

Thank you again a thousand times, JungJung, for your prompt answers to my emails and my sometimes very unclear questions!!!

-   –   -

INTERVIEW

-   –   -

Where were you born and where do you live now?
I was born in Tokyo.  And I have been living here ever since.

Do you come from an arty family?
My Husband is the graphic designer Ten_do_ten.

My Father always tried to make time, once in a while, to take up his brushes and do oil painting.
My cousin, who is two years older than me, left high school to go to art school and I have looked up to her for a long time.
All this has definitely an impact on me.

Where did you study art?
From my early childhood, I loved to draw, sew and knit. No one taught me, I learnt through reading books.

I attended an ordinary high school, and it was more at home that I created a lot of things, sometimes painting, dyeing, sewing, and so on, I even knitted sweaters. I went to junior college and then The Musashino College of Art and Design.

What art did you study? 
At College, I majored in Oil painting but I only drew 3 paintings, then could not do it anymore. So instead, I started to work on three dimensional creations.

Did you study textile? 
No, I did not study textiles.

At what age did you learn crochet? Who taught you?
When I was probably 10 or 11 years old. I learnt in a book.

What is in your tool box?
– DMC cordonnet special No.80
– Crochet hooks
– Thread scissors
– A bamboo ruler

What is your typical day like?
First I wake up. I like waking up, it is a really important and nice moment for me! Then I start my day by doing my house duties. From noon I’ll start on my work and in the evening my husband and I will cook dinner and eat together.

After dinner, I clean up, bath and then bed. I’ll read for an hour or two and then sleep.

Why vegetables?
Because I enjoy eating food.

I am fascinated by the poetry of your crochet work. Where do you get you inspiration from?
From the colour of the natural world.

What is your proudest artistic achievement to date?
My first exhibition in 2010 called « Vege ».

Can you name 3 artistes you admire?
This is a difficult question!!
I have a lot of favourite artists so I cannot condense them into 3 favourites.
Sorry.

What is your dream project?
I want to continue what I’m doing at my own pace.

Can we I ask what you are working on at the moment?
Several accessories for a kimono in the making.

Do you sell your art?
Yes.

Where? 
In Deux Poissons, Ebisu gallery, Tokyo.
http://www.deuxpoissons.com

Tell us anything important.
I wish you all the best, thanks and bye.

 

LINKS:

JungJung’s husband, designer TEN_DO_TEN website.
fantastic video of his last exhibition presenting 10 years of pixel art on brown paper bags. A must see!

JungJung’s website

JungJung and Miki Fukushima’s book on crocheted jewellery  is probably my favourite crochet book in the world! It allows you to discover the ultra fin work of JungJung, her tips, techniques and ideas. It will show you how to make breathtaking crochet jewellery. It is published in Japanese and sold on The Japanese Amazon and in English published by an Australian editor: Penguin Books.

Enter your email to receive notifications of new posts / Entrez votre email pour recevoir une notification à chaque nouvel article.